Accueil Actualités économiques Brexit et économie : analyse des conséquences commerciales

Brexit et économie : analyse des conséquences commerciales

343
0
Brexit et économie : analyse des conséquences commerciales

Le phénomène du Brexit, ce retrait du de l' fait suite à un référendum en 2016, a eu de multiples conséquences sur divers aspects socio-économiques. En particulier, le volet commercial post-Brexit soulève de nombreuses questions. Quels sont les impacts et les défis pour le commerce international et local ? Cet article propose une analyse détaillée de la situation.

Brexit et réorientation du commerce international

Nouvelles directions commerciales

Le Brexit a engendré un bouleversement majeur dans le paysage du commerce international. Particulièrement, le Royaume-Uni doit désormais se rediriger vers d'autres horizons commerciaux au-delà des frontières européennes. Le pays est en effet incité à renforcer ses liens commerciaux avec d'autres puissances économiques mondiales comme les ou la .

Restructuration des chaînes logistiques

Outre cette réorientation, il y a également la question cruciale de la restructuration des chaînes logistiques. Les entreprises britanniques qui avaient tissé des liens serrés avec leurs homologues européens doivent désormais repenser leur organisation logistique pour s'adapter à ce nouvel environnement commercial.

L'impact du Brexit sur le commerce international est donc indéniable. Il convient maintenant d'examiner comment cela affecte directement les entreprises britanniques.

Impact sur les entreprises britanniques post-Brexit

Augmentation des coûts d'exploitation

Le premier impact notable du Brexit sur les entreprises britanniques est l'augmentation des coûts d'exploitation. En effet, avec la sortie de l'Union Européenne, certaines facilités dont bénéficiaient ces entreprises ont disparu, notamment en termes de droits de douane et de réglementations commerciales.

Délocalisation des entreprises

Par ailleurs, le Brexit a aussi engendré la délocalisation de certaines entreprises. Celles-ci, pour continuer à profiter du marché unique européen sans subir les contraintes liées au Brexit, ont choisi de s'établir dans d'autres pays membres de l'UE.

Nous avons donc constaté les effets directs du Brexit sur les entreprises locales. Mais qu'en est-il de l'accord de sortie et son influence sur la fluidité des échanges commerciaux ?

Lire aussi :  Découverte startup : ces entreprises qui révolutionnent le marché

L'accord de sortie et la fluidité des échanges commerciaux

Des difficultés à prévoir malgré un accord

Bien que l'accord post-Brexit ait été conclu entre le Royaume-Uni et l'UE, il demeure que certains problèmes persistent. En effet, cet accord n'a pas complètement résolu tous les problèmes liés à la fluidité des échanges commerciaux. Des retards et des frais supplémentaires sont toujours à prévoir pour le commerce transfrontalier.

Perturbation des flux commerciaux

L'accord commercial post-Brexit n'a pas empêché certaines perturbations majeures dans les flux commerciaux entre l'Europe et le Royaume-Uni. Des secteurs tels que l'agroalimentaire ont par exemple été fortement touchés par ces perturbations.

Il est clair que l'accord de sortie n'a pas résolu tous les problèmes commerciaux. Examinons maintenant les conséquences économiques plus larges pour le Royaume-Uni et l'UE.

Conséquences économiques pour le Royaume-Uni et l'UE

Baisse de la croissance au Royaume-Uni

Une des premières conséquences directes du Brexit a été une baisse notable de la au Royaume-Uni. Le pays doit faire face à des défis économiques majeurs en raison de la rupture avec son principal partenaire commercial, l'Union Européenne.

Impact sur l'économie de l'UE

L'UE, quant à elle, a également subi les contrecoups du Brexit. Si certains pays membres peuvent tirer parti de la délocalisation d'entreprises britanniques, il faut souligner que l'éclatement du marché commun avec le Royaume-Uni a aussi un coût économique.

Ceci nous conduit logiquement à aborder les défis financiers et monétaires associés à ce divorce européen.

Les défis financiers et monétaires du Brexit

Risque financier pour le Royaume-Uni

Avec le Brexit, le risque financier pour le Royaume-Uni s'est considérablement accru. Les incertitudes autour des conditions de sortie ont en effet créé un climat d'instabilité qui a pu affecter la confiance des investisseurs.

Lire aussi :  Bons plans exclusifs : s'abonner aux newsletters peut-il payer ?

La question monétaire

Enfin, la question monétaire est un autre défi majeur du Brexit. Le Royaume-Uni, qui avait conservé sa propre devise malgré son appartenance à l'UE, doit maintenant gérer les fluctuations potentielles de la face à l'euro et d'autres devises majeures.

Pour finir, récapitulons brièvement les points clés de cette analyse des conséquences commerciales du Brexit.

L'éventail des impacts du Brexit est large et diversifié : restructuration du commerce international, augmentation des coûts pour les entreprises britanniques, difficultés dans la fluidité des échanges malgré l'accord post-Brexit, conséquences économiques sur le Royaume-Uni et l'UE et défis financiers et monétaires. C'est indéniablement une nouvelle ère qui s'ouvre pour le Royaume-Uni mais aussi pour ses partenaires internationaux.

5/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, insoelite.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News