Les + Récents

Emmanuel Macron pourrait nommer une Première ministre : Voici la liste des favorites ?

spot_img

France – Après quelques jours de sa réélection, le locataire de l’Élysée est amené à reconstruire son gouvernement. Pour ce faire, Emmanuel Macron pourrait élire une première ministre ! On vous apporte plus de détails, ci-après. 

Les rumeurs vont bon train ! Après avoir découvert le nom de celui qui va régner à la tête de la France durant le prochain mandat, plusieurs noms seraient supposés remplacer Jean Castex. Ainsi, Emmanuel Macron songerait-il à faire intégrer une Première ministre à son futur gouvernement ? Si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de ce nouveau numéro. Si Le Pen avait exclu quelques noms de sa liste conçue avant le deuxième scrutin, le chef d’État actuel n’a pas encore abordé ce sujet. 

Ainsi, on imagine que l’époux de Brigitte Macron a certainement sa propre liste en tête. À vrai dire, cette fois-ci, le natif d’Amiens a l’embarras de choix pour reconstruire son gouvernement. Et ce, contrairement à 2017 où il n’avait pas encore une expérience politique en tant que président. À en croire les propos de ses proches, il se pourrait que Macron fasse même appel à des membres de l’opposition. À l’image de l’écologiste Yannick Jadot. 

Une éventualité très probable, eu égard, des promesses du président à propos de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Rappelons en sus que Jean-Luc Mélenchon a eu un score de 22 %, avec un programme orienté vers l’écologie. De ce fait, on comprend que les Français ont fait dernièrement preuve d’intérêt vis-à-vis des thématiques écologiques. 

Des nominations féminines pour le prochain gouvernement ?

Invité ce lundi sur le plateau de BFMTV, Clément Beaune a insisté sur le fait que des changements importants sont attendus dans les jours à venir. Notamment quelques ministres en poste qui céderaient leur place au profit des nouvelles recrues. Ainsi, le premier nom qui nous vient à l’esprit est le ministre de la Justice. Celui-ci est souvent en conflit avec les magistrats. En revanche, d’autres seraient plutôt à l’abri, à l’image du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

Toujours selon le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, le quadragénaire « aurait le souhait d’une nomination féminine à Matignon ». Et ce serait pour le poste de Premier ministre. Dans le même sillage, le JDD a mentionné des personnes qui pourraient susciter l’intérêt de Macron. À l’instar d’Élisabeth Borne, Christine Lagarde, Nathalie Kosciusko-Morizet ou encore Nicole Notat. 

Pourtant, la ministre du Travail a déjà déclaré : « Comme on parle de moi dans la presse, ce ne sera pas moi. Mes petits camarades ont lancé mon nom pour me flinguer ». Il est à noter que le Conseil des ministres qui s’est tenu aujourd’hui n’était, finalement, pas le dernier pour l’équipe actuelle. Selon les propos de Gabriel Attal, ils se retrouveraient la semaine prochaine avant d’annoncer la liste des nouveaux collaborateurs d’Emmanuel Macron.

Partager :

Tendance

à ne pas rater