Les + Récents

« Ni bonne mine, ni envie d’être réconforté » : Jean-Luc Mélenchon après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2022

spot_img

Le premier tour de l’élection présidentielle 2022 a pris fin, c’est ainsi que Jean-Luc Mélenchon encaisse sa troisième défaite successivement. Sachant que c’était très serré avec Marine Le Pen. Ne bougez pas ! Insoelite, vous dévoile tous les détails de son discours. 

Ce 10 avril 2022, les Français ont dit leur dernier mot. Et évidemment, chaque citoyen de l’Hexagone a voté pour son candidat préféré. Après l’annonce des premiers résultats de l’élection présidentielle, les militants soutenant Jean-Luc Mélenchon se sont réunis autour de lui. Plus précisément, après 20h. Vous n’êtes pas sans savoir que l’homme politique est classé troisième juste derrière Marine Le Pen avec 23,4 % des votes.

C’est ainsi qu’il gagne une place de plus sur le podium comparé aux élections de 2017. Candidat pour la 3e fois, l’ex-conseiller municipal a, ainsi, rebattu les oreilles : « Il ne faut pas donner de voix à Madame Le Pen ». Avant de reprendre : « […] Je crois que le message, pour cette partie, a été entendu ». En fait, l’ancien sénateur ferait allusion au fait qu’il n’ait pas communiqué d’instruction nette pour le second tour en 2017.

Un jugement qui a, d’ailleurs, fait surface cette année-là après un article ayant un titre mal intitulé de Ouest France. Sous prétexte que le chef de la France insoumise n’empêcherait pas d’inciter à voter pour la tête du Rassemblement national. Lors de la soirée électorale, l’homme de 70 ans a présenté sa sympathie envers ceux qui ont voté pour lui. Il a, en outre, demandé à ses partisans de ne pas se laisser tenter par l’extrême-droite.

Jean-Luc Mélenchon : le combat continue !

Avec beaucoup de dynamisme sur le podium, le député Français a, aussitôt, allégué : « Je connais votre colère ». « Ne vous abandonnez pas à ce qu’elle vienne à vous faire commettre des erreurs qui seraient définitivement irréparables », a-t-il, repris. Sans négliger le fait que la présidente des députés Insoumis, Mathilde Panot, était émue face aux propos de Jean-Luc. Cette dernière avait, non seulement, les yeux rougis, mais aussi la gorge nouée.

Il est évident qu’elle était très déçue des résultats du scrutin. Le meilleur ennemi d’Éric Zemmour, quant à lui, a terminé son discours en passant d’une certaine manière le flambeau. La figure politique a, donc, proféré : « Alors bien sûr, les plus jeunes vont me dire : eh bien, on n’y est encore pas arrivé ! ». Avant de conclure : « Ce n’est pas loin. […] Alors faites mieux ». Et ce, avant d’apprendre, en effet, l’écart étroit entre lui et sa rivale.

En premier lieu, les militants et les cadres avaient bien accepté la défaite. Sachant que le score était autour de 21, 95 %. Cependant, les statistiques ont changé. Pour cause, l’écart serait à seulement 0,7 point d’après « l’AFP ». Si un grain d’espoir restait, ce 11 avril 2022, le rebond s’est évaporé. En attendant les législatives de juin, Jean-Luc Mélenchon a clamé : « Ici, c’est la force ». Qui tenterait de rester député. On vous met la vidéo de son discours ici.

Partager :

Tendance

à ne pas rater