Les + Récents

TPMP : Gilles Verdez s’exprime sur les raisons qui l’obligent d’avoir recours aux injections de botox

spot_img

Ce vendredi, lors du célèbre talk-show de C8 « TPMP », tel qu’abrégé, Gilles Verdez a confessé sans honte son addiction au botox pour remodeler les traits de son visage. Insoelite vous invite à découvrir les révélations du chroniqueur, qui ont surpris un grand nombre d’internautes, dans la suite de son article du lundi 17 janvier 2022. 

À l’heure où le naturel revient à la mode, de plus en plus de célébrités n’hésitent pas à se ruer sur la seringue miraculeuse, l’assumant complètement. Femmes et hommes, ils sont, actuellement, nombreux à avoir leur grosse part dans la ruée sur les injections de toxine botulique (Botox). L’un d’eux a récemment décidé d’en parler en toute franchise et sans tabou. Il s’agit de Gilles Verdez, chroniqueur phare de « TPMP ». 

Comme à chaque début de son émission, Cyril Hanouna échange avec sa bande de chroniqueurs. Ce vendredi, l’animateur leur a demandé de dévoiler aux téléspectateurs leurs petits secrets de beauté. À la surprise générale, Gillou s’est livré à tout un discours sur toutes les injections de produits à visée esthétique qu’il a subies tant à 57 ans il apparaît avec une mine fraîche et pleine de vitalité.   

Pour combler ses rides et les imperfections cutanées de son visage, l’acolyte d’Isabelle Morini-Bosc cède souvent à l’appel de l’aiguille et il ne s’en cache pas. Il se dit même en être fier. De son propre aveu : « Mon premier secret, c’est le Botox médical ». C’est ce qu’a en effet déclaré Gilles Verdez, en toute transparence et sous les regards médusés de certains de ses collègues. 

Gilles Verdez explique sa passion pour le botox sur TPMP 

De par sa profession de chroniqueur à la télévision, Gilles Verdez s’est laissé influencé par la vague de l’esthétique médicale. Visiblement très soucieux de son apparence physique, il a reconnu prendre plaisir à soigner son image avant d’expliquer les motifs de son recours aux injections de botox. « J’ai les deux parties du visage qui se séparent. Donc je suis obligé d’avoir trois injections de chaque côté du visage pour que les deux parties restent ». 

Il s’agit là encore de ce qu’a confié le rival de Matthieu Delormeau. Et ce dernier de poursuivre : « Je suis obligé parce que sinon les deux parties vont se séparer, ça s’écarte ». On ne peut donc que saluer son honnêteté. Gilles Verdez a, ensuite, partagé sa deuxième recette pour un teint de pêche. Soit son amoureuse Fatou et ses soins de massage magiques. 

« Fatou s’occupe de moi. Elle m’épile les sourcils. Elle me met beaucoup de crèmes », a raconté le brillant journaliste sportif, les étoiles plein les yeux. Il convient de rappeler que Gillou, un des piliers de l’émission de « Touche pas à mon poste ! » s’était déjà confié, en 2015, sur cette pratique esthétique dont il reste, encore aujourd’hui, adepte. 

Partager :

Tendance

à ne pas rater