Les + Récents

Les propos d’Emmanuel Macron « emmerder les non-vaccinés » font polémique

spot_img

France – Le chef de l’État français, Emmanuel Macron, a lâché des dires concernant les personnes non-vaccinées, ayant allumé la mèche à une série de vives réactions. Insoelite expose pour vous les détails, ce mercredi 5 janvier 2022.

Politique, vaccination et polémique, un trio indissociable. De quoi susciter de vives réactions des citoyens. Cette fois-ci, la balle vient du camp de président de la France, Emmanuel Macron, qui a prononcé des propos à l’égard des personnes non-vaccinées. Des déclarations jugées « provocatrices », par les adversaires politiques du président. Il s’agit de toute façon de ce que rapporte le magazine hebdomadaire Closer.

En effet, la réticence à l’égard des vaccins anti-Covid, dérangent souvent les gouvernants, voulant assurer la sécurité sanitaire. C’est le cas notamment du chef de l’État de l’Hexagone. Il a suscité, effectivement, une véritable controverse dans son pays. Cela après avoir déclaré dans un entretien vouloir « emmerder les non-vaccinés ».

Ainsi, Emmanuel Macron a monté le ton hier face aux citoyens non-vaccinés. Il assume totalement sa stratégie qui consiste à limiter pour eux, l’accès aux activités de la vie sociale. Le locuteur exclut, cependant, l’obligation du vaccin. Il est question de ce que précise le même média francophone.

France : des politiciens français réagissent aux propos d’Emmanuel Macron

Les réactions n’ont pas tardé à fuser suite aux paroles franches du responsable français. De nombreux candidats à l’élection présidentielle se sont opposés à lui. Aux yeux du patron des Républicains, les propos de Macron sont « indignes, irresponsables, méprisants et surtout très prémédités ». L’essayiste français, Éric Zemmour, a, à son tour, réagi.

Pour lui, le comportement du président de la République « C’est la cruauté avouée, assumée, qui parade devant des Français méprisés », a-t-il clamé. Enfin Jean-Luc Mélenchon s’est interrogé « Le président maitrise-t-il ce qu’il dit ? L’OMS dit convaincre plutôt que contraindre. Et lui ? Emmerder davantage. Consternant ». Il s’agit des déclarations du député français relayées par le média susvisé.

Partager :

Tendance

à ne pas rater