in

TPMP : Gilles Verdez se confie auprès de Cyril Hanouna après sa demande de mariage

TPMP Gilles Verdez mariage

Victime de cyberharcèlement après sa demande en mariage à sa chérie Fatou, le chroniqueur le plus controversé de Touche pas à mon poste (TPMP), Gilles Verdez en l’occurrence, a tenu à raconter son histoire. Insoelite la relate pour vous dans la suite de son édition du samedi 20 novembre 2021.

La journée nationale contre le harcèlement à l’école avait lieu ce jeudi. Pour faire diminuer ce phénomène et mettre fin à la loi du silence, Cyril Hanouna a décidé d’y consacrer une chronique. Le présentateur a ainsi interrogé son équipe sur leur propre vécu. Gilles Verdez, chroniqueur habituel de TPMP, a alors pris la parole évoquant le déferlement de haine qu’il avait subi après avoir demandé en mariage Fatou en direct à la télévision. 

Pour comprendre les faits, il faut remonter à trois ans. En février 2018, le journaliste de 57 ans avait en effet demandé la main de sa compagne Fatou dans La Grande Régalade spécial Saint Babalentin sur C8. Ce soir-là, Gilles Verdez avait troqué ses coups de gueule pour de tendres déclarations d’amour. Très amoureux et sous les regards émus des chroniqueurs, Gilles Verdez s’était mis à genoux devant sa belle. 

« Fatou, ma chérie, je t’aime comme on aime celle que l’on a cherchée éternellement et que l’on a fini par trouver. Je t’aime parce que j’ai envie de vivre mille vies avec toi. Je t’aime parce que je veux connaître avec toi tous les mondes réels et imaginaires. Et je t’aime d’un amour inaltérable. Fatou je t’aime à la folie », avait-il lancé avant de lui poser la question fatidique : « Mon amour, est-ce que tu veux m’épouser ? ». 

Touche pas à mon poste : Gilles Verdez revient avec émotion sur son harcèlement

La séquence était d’autant plus touchante lorsque Fatou avait dit oui à celui qui partage encore aujourd’hui sa vie. Seulement, ce moment rempli d’amour avait fini par se transformer en véritable cauchemar par la suite. Une période très difficile pour celui qu’on surnomme Gillou. Au bord des larmes, il est revenu, ce jeudi, sur les insultes et attaques auxquelles sa fiancée et lui s’étaient longtemps heurtés sur les réseaux sociaux.

« Les jours qui ont suivi ont été très violents avec une déferlante de commentaires (…) Je suis encore ému au moment d’en reparler. Le prix à payer avait été violent ». Il s’agit là de ce dont s’est souvenu le chéri de Fatou face à un Cyril Hanouna affligé. L’acolyte d’Isabelle Morini-Bosc a ensuite avoué avoir très mal vécu l’après demande reconnaissant avoir été victime de cyberharcèlement. 

« Peut-être que ma demande était maladroite. Mais ce n’est pas le souci. Le déchaînement avait été hyper compliqué. Parce que vous ne savez pas comment gérer », a-t-il poursuivi. Cyril Hanouna lui a alors demandé s’il avait un jour pensé à arrêter la télévision. 

Ce à quoi Gilles Verdez a répondu : « Non ! J’ai pensé que le soutien que vous apportiez dans ce cas-là avait été vraiment nécessaire pour Fatou et moi dans notre équilibre du couple ». Si le chroniqueur de TPMP n’a pas subi de violences physiques durant ce triste épisode de sa vie, la blessure reste tout autant douloureuse. Trois ans plus tard, il en parle encore avec beaucoup d’émotion et d’amertume. 

Fanny Salvat Jessica Errero

Fanny Salvat et Jessica Errero en couple ? Ce qu’il faut savoir

DALS Tayc Fauve Hautot

DALS : Tayc s’exprime sur sa relation avec Fauve Hautot